Preloader

Festival Kongo River

État De Leu Et Recommandation

La toute dernière présentation de cette deuxième partie a été faite par l’honorable Ados Ndombasi Député National.

La toute dernière présentation de cette deuxième partie a été faite par l’honorable Ados Ndombasi Député National, élu de la Funa. Se présentant à la chaire, l’honorable a tenu à montrer combien la problématique relative à cette grande ressource qu’est le Fleuve Congo intéresse tout le monde. En tant que législateur, il a tenu à informer l’assistance que les différentes résolutions tirées de cette conférence constitueront son plaidoyer au niveau de l’instance chambre basse du parlement afin de pouvoir faire bouger les lignes

Hon. Ados Ndombasi
Député National

Il a ensuite félicité les organisateurs en précisant que le thème choisi en valait la peine. En effet, les ressources hydrographiques de la RDC ont aujourd’hui une place stratégique non seulement pour le pays mais aussi pour le continent. S’y attarder est donc crucial afin de ne pas être surpris. Aussi pour l’honorable Ados, de par cette richesse incommensurable en or bleu que nous possédons, il est de notre devoir de la protéger et de la valoriser. Pour ce faire, il est impératif que tout acteur joue sa partition. Au nombre de ces acteurs clés se trouve le pouvoir législatif, dont le rôle est de légiférer sur la gestion idoine des ressources naturelles de la RDC

L’autre acteur clé, se trouve être le gouvernement qui doit veiller à ce que la législation sur l’eau soit scrupuleusement appliquée. A propos de cette dernière, il a rappelé à l’assistance que la RDC s’est doté en 2015 de la loi N° 15/026 du 31 décembre 2015 relative à l’eau. Cette dernière constitue le code de l’eau pour notre pays. Elle donne des orientations générales sur la manière suivant laquelle notre pays doit gérer cette ressource ainsi que les écosystèmes s’y rattachant. Il a ensuite partagé avec l’assistance deux matières importantes qu’aborde la loi N° 15/026 du 31 décembre 2015 relative à l’eau qui sont : la pollution, et le partage des eaux du fleuve Congo avec certains pays africains. Ces deux questions sont des menaces réelles à notre or bleu.

Parlant de la pollution, il s’est plus attelé sur le comportement des habitants de grands centres urbains de la république. En effet, partageant le même constat que ses prédécesseurs en ce qui concerne la mauvaise gestion des déchets, il a ajouté que dans les provinces à forte activité minière comme le Haut-Katanga et le Lualaba, le manque d’une politique adéquate dans la gestion des eaux industrielles peut causer des graves dommages sur les eaux de surface mais aussi souterraines. Il faut donc mieux règlementer le secteur minier afin de contraindre les exploitants à protéger les eaux contre la pollution.

Rapport Kongo River

Consultez Notre Rapport

Consultez notre Rapport Du Festival Kongo River directement En Ligne et sans interruption

Téléchargement Direct

Téléchargez Notre Rapport

Vous pouvez aussi dans un autre cas directement télécharger notre Rapport sur format PDF sur votre Mobile

Edition Zéro du festival Kongo River

Tout est parti par cette grande rencontre. L’Edition zéro était l’élément déclencheur de la matérialisation…

Préparation De La Première Édition

Juste après l’édition zéro et la conférence de presse du Festival Kongo River, une équipe…

Approche Juridique

Après s’être présentée, Maitre Mathy Yav Avocate et consultante en droit international de l’environnement a…

Edition Zéro du festival Kongo River

Tout est parti par cette grande rencontre. L’Edition zéro était l’élément déclencheur de la matérialisation…

Préparation De La Première Édition

Juste après l’édition zéro et la conférence de presse du Festival Kongo River, une équipe…

Close
Close
Sign in
Close
Cart (0)

Votre panier est vide. Votre panier est vide.


Currency